logo Al-Watwan

Le premier journal des Comores

Imany sur les Comores : Un archipel qui inspire la sérénité

Imany sur les Comores : Un archipel qui inspire la sérénité

Culture |  | Nassila Ben Ali, Source : «laoujetamenerai»

image article une
Après le rappeur Soprano, le site web laoujetemmenerai.com qui propose à la toile de découvrir en vidéos et photos toutes les richesses d'un pays à travers les yeux d'une personnalité, a accordé à la célèbre chanteuse Imany l'honneur de présenter l'archipel des Comores.

 

Le site créée par Engie (anciennement Gaz de France), publie depuis 2015, son programme de découverte du monde entier intitulé «Là où je t’amènerai». Il s’agit d’un programme web tv basé sur la découverte en photos et vidéos des richesses d’un pays à travers les yeux d’une personnalité.

Après le rappeur Soprano, Engie vient d’accorder cet honneur à une autre personnalité Franco-comorienne, et non la moindre, en la personne de la célèbre chanteuse Imany. «Aujourd’hui, j’ai envie de faire découvrir les Comores», dira-t-elle pour commencer. «C’est un archipel dans le canal de Mozambique, il y a des paysages volcaniques, grâce au Karthala qui est un volcan encore en activité, et des paysages de plages idylliques, il y a, au nord de l’une des quatre îles du pays, le «Lac salé» enclavé dans la roche. Quand vous surplombez ce lac vous pouvez voir derrière la côte et la mer à l’infini, c’est magnifique», a-t-elle déclaré.

La star insistera, particulièrement, sur les richesses de l’île de Ngazidja, car le site a consacré trois articles sur les richesses du parc marin de Mohéli, les senteurs d'Anjouan mais aussi sur les Makis de Mayotte.

 

 

Sur terre comme sous la mer

«C’est une île riche en faune et en flore, et on a un poisson mondialement célèbre, le Cœlacanthe. Le Cœlacanthe c’est la fierté des Comores parce qu’il s’agit d’un poisson qui appartient à l’ère préhistorique. La culture de la vanille y est répandue et elle est protégée. L’ylang-ylang très réputé, c’est un des meilleures», a-t-elle souligné. «Les Comores, ça m’inspire la sérénité, c’est un retour à l’essentiel», a-t-il lancé. 

L’émission a produit plusieurs documents sur les Comores et, notamment, sur l’ylang-ylang dans un article intitulé «L’ylang-ylang, trésor parfumé des Comores», de Maeva Demougeot. L’article parlait des essences exotiques qui émanent de l’archipel des Comores, premier producteur mondial d’huile essentielle d’ylang-ylang.

 

 

En ce qui concerne, le Parc marin de Mwali, «Là où je t’amènerai» parle de «paradis tropical du Parc marin de Mohéli». «À l’image du maki de Mayotte, l’archipel des Comores affiche une incroyable diversité d’espèces endémiques présentes sur ses quatre îles volcaniques. Une richesse à découvrir sur terre mais aussi sous la mer ! Sur la rive sud de l’île de Mohéli, a vu le jour en 2001, le premier parc national comorien. En quelques années d’existence, il a permis de réduire la pression de la présence humaine sur la vie marine mais aussi de développer l’écotourisme dans la région», lit-on.

Et pour ce qui est de Ndzuani, l’article intitulé, «Exaltation des sens» retrace l’exotisme de «L’île aux parfums» ou de la «Perle de l’archipel des Comores».

 

 

Source : «laoujetamenerai»

Commentaires