logo Al-Watwan

Le premier journal des Comores

Concert de l’Expo-Astana 2017 au Kazakhstan : Le chanteur comorien Bourguiba proposera cinq morceaux en shikomori

Concert de l’Expo-Astana 2017 au Kazakhstan : Le chanteur comorien Bourguiba proposera cinq morceaux en shikomori

Culture |  | Elie-Dine Djouma

image article une
Au moins seize pays, dont Madagascar, Djibouti et Algérie, seront représentés à ce grand rendez-vous artistique prévu dans le cadre de l’Exposition internationale qui regroupera au moins cent pays dans la capitale de ce pays d’Asie centrale. Bourguiba qui sera, cette fois-ci, accompagné de son groupe, le “Bourguibande”, n’est pas à sa première production devant un public étranger hors des frontières comoriennes.

 

Le chanteur comorien, Bourguiba est invité à l’Expo-Astana 2017 au Kazakhstan le dimanche prochain, 16 juillet. Son groupe, le “Bourguibande”, assurera son spectacle de trente minutes en live.

L’auteur-compositeur-interprète participera au programme culturel de l’exposition internationale de la capitale de ce pays d’Asie centrale avec ses quatre musiciens et choristes. Le groupe quittera Moroni demain, jeudi.

 

On nous a programmé une scène que nous occuperons pendant trente minutes durant lesquelles nous nous produirons en live. Je proposerai à mon public uniquement des morceaux en Shikomori avec un répertoire de mes anciens et nouveaux titres, dont Ndola,

 

a annoncé l’artiste. A Astana, Bourguiba ne va pas se contenter de chanter, il sera, tout au long de sa prestation, le pianiste du groupe. Pour impliquer tous les membres du groupe dans la représentation, Bourguiba chantera certains morceaux avec quelques uns de ses musiciens.

“Le morceau Rohoni sera joué avec une guitare et le saxophone seulement et je proposerai une nouvelle version de Karthala. Le reste des titres comme Pvaparo Kaya, Ndami Nawe seront interprétés comme je l’ai enregistré en studio il y a quelques années».



Un grand rendez-vous

Bourguiba ne sera pas à sa première production devant un public étranger hors des frontières comoriennes. Le jeune artiste a déjà participé à plusieurs grands évènement et spectacles de dimensions internationales.

En 2011, il a pris part au Festival de l’Océan indien de Dunkerque en France, avec d’autres compatriotes, dont Lee Nossent et Chamsia Sagaf.

En 2012, il a été l’invité d’honneur du festival l’Amy de l’Océan indien à Marseille, la deuxième ville française, un évènement parrainé par une des étoiles de la musique comorienne à l’étranger, Soprano ; en décembre 2016, il a fait partie des artistes invités au festival Liberté Métis à la Réunion.

 

Mais à Astana, ça sera autre chose car au moins seize pays, dont Madagascar, Djibouti et Algérie pour ne citer que ceux-là, y seront représentés.

 

Sans compter que ce grand rendez-vous se déroule au cours de l’Exposition internationale qui regroupera au moins cent pays.

Expo-Astana 2017 c’est aussi une plateforme mondiale de débats entre pays et organisations mondiales. Elle se déroulera sous le thème de «l’énergie du futur».


Commentaires