logo Al-Watwan

Le premier journal des Comores

Réactions suite aux propos “inconsidérés” d’E. Macron : Paroles d’artistes, colère de Comoriens

Réactions suite aux propos “inconsidérés” d’E. Macron : Paroles d’artistes, colère de Comoriens

Culture |  | Nassila Ben Ali

image article une
“Ces propos rabaissant sonnent comme une trahison, un coup de poignard dans le dos, un manque de respect à l’égard du Peuple comorien dans son ensemble (Grande Comore, Mohéli, Anjouan et Mayotte) et, plus encore, à ces dizaines de milliers de morts comoriens noyés entre les îles comoriennes d’Anjouan et de Mayotte, victimes du visa instauré en 1995 par Édouard Balladur”. (Rohff)

 

En plus des réactions du gouvernement, des hommes politiques, de gens du peuple et de la diaspora comorienne du monde entier, les artistes montent au créneau pour exprimer leur indignation suite aux propos “malveillants” “blessants”, “inconsidérés”, “blague” de “très mauvais goût”, etc., du président français envers les Comoriens. Sans exception, ils condamnent cette déclaration et exigent des “excuses publiques” de la part du chef de l’Etat français.  

 

 

Le célèbre rappeur franco-comorien et le plus populaire de l’Hexagone, Rohff, a déclaré “condamner avec énergie et forces ces propos insultants, méprisants et humiliants qui frisent avec le racisme”.

Rappelant à Emmanuel Macron la contribution de nombreux franco-comoriens à son élection, le rappeur a montré à quel point la “blague” de “très mauvais goût” du président français a pu blesser et meurtrir les Franco-comoriens.

“Ces propos rabaissant sonnent comme une trahison, un coup de poignard dans le dos, un manque de respect à l’égard du Peuple comorien dans son ensemble (Grande Comore, Mohéli, Anjouan et Mayotte) et, plus encore, à ces dizaines de milliers de morts comoriens noyés entre les îles comoriennes d’Anjouan et de Mayotte, victimes du visa instauré en 1995 par Édouard Balladur”, a jouté le rappeur.

 


L’autre célèbre chanteur franco-comorien, Soprano, a posté une photo d’un kwassa-kwassa noir de monde avec cette légende. “Difficile de faire des blagues sur ce sujet monsieur le président @emmanuelmacron #blessé#iloveyoucomoria”.

Ce poste a été partagé par Alonzo, un autre rappeur franco-comorien.



“Nous ne sommes pas “du” comorien

Imany Mladjao, autre artiste célèbre, a condamné “une phrase méprisante, condescendante, ordinairement raciste d’un président nouvellement élu aux aspirations humoristes”. Avant d’ajouter : “des milliers d’hommes, femmes, enfants, sont au fond de la mer et Mr Le Président, Roi de la communication, en rigole”.

 

 

Sur Facebook, Imany partagera le poste de la femme politique française, Nadine Morano, qui demande aux présidents français de “présenter des excuses”.

 


Aux Comores, Cheikh Mc a partagé la vidéo de Tf1. Le rappeur appellera le gouvernement comorien à réagir. “La condamnation des propos de Macron par notre gouvernement, ne fait pas partie de l’émergence hawu?”, va-t-il ironiser.

 


Samra, une autre chanteuse comorienne, postera sur sa page youtube une vidéo pour dénoncer les propos de Macron.

“Je tiens tout d’abord à vous faire part que votre humour n’a rien de drôle. Vos paroles ont blessé et attisé la colère de toute une communauté. Il faut savoir que nous ne sommes pas “du” comorien comme vous dites. Nous ne sommes pas de la marchandise M. Le Président.”, a-t-elle déclaré avant de rappeler que des milliers de personnes ont perdu leurs vies dans ses Kwasa-kwasa entre Ndzuani et Mayotte.

“Avec vos paroles, vous avez blessé toute la communauté. Osez se moquer publiquement d’une communauté, c’est irrespectueux de votre part. Monsieur le Président, la moindre des choses, c’est de présenter des excuses auprès de cette communauté”, exige Samra.

 


Selon toute vraisemblance, la nécessité d’une réaction face aux propos du président français a constitué, pour les Comoriens, le sujet le plus mobilisateur après les prestations des Cœlacanthes, l’équipe nationale senior masculine de football.

Ces propos incroyables du président français ont, enfin, à son corps défendant, permis de réaliser que Mayotte étaient bien toujours dans les cœurs de tous les Comoriens, sans exception.

Commentaires