logo Al-Watwan

Le premier journal des Comores

Exim Bank Prêt sur gage

Art sous-régional à Maurice : Zainou reçoit les félicitations du secrétaire de la Coi pour sa prestation

Art sous-régional à Maurice : Zainou reçoit les félicitations du secrétaire de la Coi pour sa prestation

Culture |  | Nassila Ben Ali

image article une
La résidence internationale de l’association «pARTtage» s’est tenue à Flic-en-Flac, à Maurice, du 1er au 15 avril dernier. Plus de trente artistes internationaux et de la sous-région issus de dix-neuf pays, dont le Comorien Zain El Abidine Mohamed Ali alias Picasso, ont participé, deux semaines durant, à des activités d’échanges qui ont abouti à une exposition, à l’Institut français Charles Baudelaire de Maurice, de tous les artistes invités.


Cette exposition se déroulait autour des trois thèmes que sont «identité», «migration» et «appartenance». Il s’agissait, selon l’artiste comorien, «d’aborder artistiquement ses sujets et de réaliser des créations individuelles à travers des tableaux et installations artistiques».

Zain El Abidine a abordé la question des mouvements humains entre les îles de l’archipel des Comores, spécialement entre les trois îles, d’une part, et la quatrième île comorienne occupée, Mayotte, d’autre part. Il s’est servi, comme matière, de papier mâché, de bois, de contreplaqué, de tôle rouillée et des feuilles et recouru à l’image d’oiseau migratoire pour, explique-t-il, «symboliser les hommes mais aussi la liberté, un tronc d’arbre pour les Comores».

Zain El Abidine rappelle, en outre, que son tableau a pris en compte la question de la protection de l’environnement à travers la récupération, sa technique habituelle.

«Chaleureuses» félicitations

 

 

 

Invité par les organisateurs de cette résidence, le secrétaire général de la Commission de l’Océan indien (Coi), le Comorien Hamada Madi Bolero, avait tenu à féliciter Picasso pour sa participation à ce grand rendez-vous artistique et pour son tableau «très réussi». «Quelle agréable surprise de rencontrer ou même de se heurter à un jeune compatriote dans l’exposition à Maurice. La fierté et la joie m’ont envahi. Comme nos Cœlacanthes, tu nous as honorés. Merci», a déclaré le secrétaire général.  

 

 

 

Pour sa part, le consul honoraire de l’Union des Comores à Port-Louis a adressé ses «chaleureuses» félicitations à Zaïnou qui, selon lui, a fait honneur aux Comores. «Je suis impressionné par le beau travail de sa présentation qui a émerveillé tout le monde. Félicitations mon cher Zaïnou El Abidine Ali car tu seras un grand dans l’archipel des Comores, incha allah», a lancé Sulliman Tagaully.

Cette résidence a permis à Zaïnou d’acquérir beaucoup d’expériences, particulièrement en matière de recyclage, cette technique à laquelle il compte recourir dans ses prochains travaux.

Pour l’heure, il a tenu à «remercier le Festival d’arts contemporains (Fac), Sitti Thuraya Daoud, le directeur de l’association pARTage, Krishna Luchoomun dont l’accompagnement a été précieux». L’artiste a, enfin, appelé le ministère comorien de la Culture et des Arts «à prendre ses responsabilités».  



Commentaires