logo Al-Watwan

Le premier journal des Comores

Comores / Réunion : Les deux chambres de commerce signent une convention de partenariat

Comores / Réunion : Les deux chambres de commerce signent une convention de partenariat

Économie |  | Abdou Moustoifa

image article une
Cinq ans après avoir signé une première convention de partenariat, qui était axée sur la formation des jeunes, les deux chambres de commerce des Comores et de la Réunion ont scellé hier, jeudi, une nouvelle convention. Cette dernière concernera les nouvelles technologies et le commerce pour la période 2017-2020.

 

Le président de l’Union des chambres de commerce, d’industrie et d’artisanat (Uccia), Ahmed Ali  Bazi, et son homologue réunionnais, Ibrahim Patel, ont signé hier, jeudi 27 juillet à Moroni, une convention de partenariat.
En présence du vice-président chargé du ministère de l’Economie, Djaffar Ahmed Said, et de nombreux opérateurs économiques, les deux hommes ont accepté de travailler étroitement pendant les trois prochaines années dans divers domaines.

Si la première convention de 2012 s’était basée sur la formation, la nouvelle va plutôt concerner le développement économique. Dans son discours, Ahmed Ali Bazi a tout d’abord remercié la Chambre de commerce de La Réunion pour le soutien qu’elle a apporté au secteur privé comorien pendant les trois dernières années.

 

Sécurité économique

Il fera allusion à la formation de trois cent quatorze personnes dans la restauration, le commerce, l’hôtellerie qui, selon lui, continuent d’apporter leur expertise aux entreprises locales.
“Vous avez soutenu notre secteur privé, j’espère qu’avec les nouveaux secteurs d’intervention notamment le numérique, un domaine clé, nous pourrons en tirer les meilleurs avantages”, a-t-il lancé dans une intervention concise.

Le président de la Chambre de commerce réunionnaise, Ibrahim Patel, a expliqué le pourquoi de la signature d’une nouvelle convention. “Notre partenariat est tout à fait logique pour de multiples raisons. Tout d’abord nous avons une culture qui est presque similaire. La présence d’une forte communauté comorienne à la Réunion en est une autre.  Les mutations en cours dans le monde nous obligent donc à nous unir et à nous  rapprocher pour le développement de nos deux pays».

La nouvelle convention portera sur les nouvelles technologies, le commerce et s’élargira aussi dans  l’agroalimentaire. La Chambre de commerce de la Réunion va ouvrir une école sur les nouvelles technologies et sur le commerce, qui seront donc les premiers secteurs d’intervention dans le cadre du nouveau partenariat. Il a aussi été question de «sécurité économique qui demeure un facteur préalable pour toutes formes d’investissements».

Raison pour laquelle, ils comptent organiser l’année prochaine un séminaire sur les investissements aux Comores auquel devront prendre part le président de la République ainsi que le secteur privé comorien.
Quant au vice-président Djaffar Ahmed Said, il a exprimé la volonté du gouvernement qui serait prêt à soutenir ces initiatives. Il a enfin appelé les hôtes réunionnais à diversifier  les domaines d’investissement.

Commentaires