logo Al-Watwan

Le premier journal des Comores

Comores-France : 45 millions de fc pour soutenir l’ouverture d’un master de «Français langue d’enseignement»

Comores-France : 45 millions de fc pour soutenir l’ouverture d’un master de «Français langue d’enseignement»

Éducation |  | Amina Abdou Mmadi, Stagiaire

image article une
C’est au siège de l’administration centrale de l’Université des Comores (Udc), situé à Mapvinguni, qu’a eu lieu, hier, la remise d’un lot de matériel constitué de 20 ordinateurs d’un montant de 19.000 euros, soit un peu plus de 9 millions de francs.

 

Cette donation vient appuyer le projet en cours consistant à ouvrir un master de Français langue d’enseignement (Fle) en septembre prochain. Selon Ali Abdoulhamid, doyen de la Faculté des lettres et sciences humaines, l’ouverture de ce master aura lieu un peu plus tôt que les autres filières.

Formation de qualité

L’idée est de profiter de la Conférence internationale sur l’évaluation des compétences linguistiques en français du 12 au 14 septembre. Certains conférenciers font, en effet, partie des futurs enseignants du master Fle. Il ne manquera pas de souligner que le nombre de places pour la Fle sera limité.

Pour Robby Juddes, ambassadeur de France aux Comores, «la maitrise de la langue est une condition d’accès à l’enseignement supérieur, quelle que soit la filière envisagée.

Il est donc urgent de proposer aux futurs enseignants de français une formation de qualité leur permettant de préparer au mieux les élèves des collèges et des lycées. La France s’engage aux côtés de l’université, et plus particulièrement de la Faculté de Lettres, pour que ce master de Français langue d’enseignement émerge dans les meilleures conditions».

Rehausser le niveau du français

Ainsi, pour le bon déroulement du projet de recherche dans le domaine du français, la France a investi près de 90.000 euros (plus de 44 millions de francs) dont 17.000 (plus de 8 millions de fc) dans le matériel pédagogique adapté. Selon le diplomate français, «l’équipe du Service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France travaille actuellement en collaboration étroite avec les services de l’université pour proposer, à court terme, un nouveau projet faisant suite au projet Appui au français aux Comores, axé entièrement sur l’appui à l’enseignement supérieur et  à la recherche».

Aux Comores, un pays dit francophone, le niveau de français ne cesse de dégringoler. «Il est donc nécessaire de mettre en place des projets qui permettront de renforcer l’encadrement des enseignants et ainsi les aider à mieux se perfectionner». Le président de l’université, Saïd Bourhani Abdallah, a tenu à remercier la France et le Service de coopération et d’action culturelle.

Il a aussi souligné l’importance que joue la France au niveau de l’éducation nationale, plus particulièrement à l’Université des Comores. Chaque année, Paris offre une dizaine de bourses destinées aux enseignants. Pour montrer cette implication de l’ambassade de France, Saïd Bourhani Abdallah a rappelé que c’est la cinquième fois que l’Udc recevait un appui de la France.   
 

Commentaires