logo Al-Watwan

Le premier journal des Comores

Exim Bank Prêt sur gage

Réaction d'Ahmed Abdallah Sambi, président d’honneur du parti Juwa suite aux incidents à l'assemblée nationale

FLASH

Réaction d'Ahmed Abdallah Sambi, président d’honneur du parti Juwa suite aux incidents à l'assemblée nationale

 

«C’est une triste journée pour la démocratie, qui vient d’être allègrement piétinée. Le parlement et le conseil de l’île de Ndzuani sont malmenés. (…) Les trois conseillers Juwa désignés par leurs pairs pour siéger à l’assemblée nationale viennent de se voir rejetés par le bureau du parlement au profit d’une liste votée dans un local.

L’histoire est pourtant simple. Un ancien Juwa, qui nous avait quittés, a rejoint la coalition et donné une procuration à l’un des nôtres. (…) Le bureau de l’assemblée a préféré lire l’autre liste.

C’est un jour de deuil pour la démocratie et les droits de l’homme. Ce n’est pas la première fois que Juwa est victime de ces manœuvres sordides. C’est l’image du pays qui est ainsi salie. Je me demande encore pourquoi ce sont les partisans de Juwa qui sont opprimés. J’appelle la population comorienne à rester vigilante, parce que quelque chose est entrain de se tramer.»