logo Al-Watwan

Le premier journal des Comores

Elie-Dine Djouma, premier lauréat du «Prix Amad Mdahoma» d’Al-watwan : Une distinction pour la passion et le professionnalisme

Elie-Dine Djouma, premier lauréat du «Prix Amad Mdahoma» d’Al-watwan : Une distinction pour la passion et le professionnalisme

Sports |  | Abdallah Mzembaba

image article une
Professionnel et soucieux du travail bien fait, il est consultant dans plusieurs médias sportifs comoriens et étrangers. Elie-Dine Djouma c’est ce type collé aux basques des Cœlacanthes, l’équipe nationale de football. Mais dans votre journal, «Elie», comme on l’appelle ici affectueusement, c’est ce bon vivant au fou-rire à la limite dérangeant et qui a réussi, cependant, à se faire le chouchou de la rédaction.

 

Al-watwan presse édition a initié, cette année, le «Prix Amad Mdahoma» afin de distinguer, parmi les plumes du service public de la presse écrite, le meilleur journaliste de l’année. Pour cette première distinction est allée à Elie-Dine Djouma, chef de la rubrique «Sport et culture». Agé de 34 ans, «Elie» est père d’une petite fille nommée Jade. Notre lauréat a fait des études de journalisme à Cotonou au Benin et a intégré Al-watwan en tant que stagiaire en 2007 avant d’être recruté un an plus tard après le traditionnel concours de recrutement de la maison.

Originaire de Ntsaweni, de mère, Nyumamilima-ya-Mbwanku, de père, le chroniqueur sportif est «La» référence nationale en matière de sport. Assidu et matinal, notre jeune journaliste a, au fil des années, su imposer sa plume et son style. Ce prix est le couronnement d’une passion à laquelle se dévoue l’intéressé depuis son plus jeune âge.
Professionnel et soucieux du travail bien fait, il est consultant dans plusieurs médias de la place, dont l’Ortc et Hayba Fm et de Fifa.com, le site de la Fédération internationale du football amateur (Fifa), une sacrée consécration pour tout journaliste sportif de part le monde.

Elie-Dine Djouma a reçu, en 2015, le prix de meilleur journaliste de l’année de la Fédération de football des Comores. Il a, par ailleurs, interviewé de sacrés morceaux de la planète foot. On citera notamment l’attaquant camerounais Samuel Eto’o, Issa Hayatou, président de la Confédération africaine de football (Caf), Michel Platini et Joseph Blatter, respectivement ancien président de l’Uefa et de la Fifa. Excusez du peu… Sur le plan national, Elie est collé aux basques des Cœlacanthes, l’équipe nationale de football. A Al-watwan, Elie-Dine c’est ce bon vivant au fou-rire à la limite dérangeant. Car c’est aussi ça Elie.

Entre le journaliste et la personne c’est le jour et la nuit. Bavard et brouillant, il n’a de cesse de faire le «c…» tel un bébé. Mais malgré cela et peut-être à cause de cela, il reste le chouchou de la rédaction. Pour des raisons qui me dépassent, il est le seul à pouvoir tout partager avec tout le monde.
Elie est connu dans le pays pour son professionnalisme, nous on le connait sous un autre visage : celui de ce collègue qui se prend rarement au sérieux et plutôt fou. Pour rien au monde on ne se lasserait de notre Elito. Bravo champion !!!

Commentaires