logo Al-Watwan

Le premier journal des Comores

Enfants des Comores en finale de la Coupe des Comores : “Une victoire parfaitement logique”

Enfants des Comores en finale de la Coupe des Comores : “Une victoire parfaitement logique”

Sports |  | Elie-Dine Djouma

image article une
La formation de Vuvuni se hisse sur l’ultime match de la compétition au niveau régional de Ngazidja aux dépens de l’Us Zilimadjuu de Moroni. De l’avis de la formation de Vuvuni il s’agit d’une victoire tout simplement “logique”. En football, «on risque toujours de payer cher si on gâche ses occasions. Nous avons été réalistes devant les buts de Bonbon ndjema, profitant d’une bonne contre-attaque”, devait résumer son entraineur, Zainoudine Msoili.

 

Le club Enfants des Comores de Vuvuni ya Bambabo s’est qualifié, hier, pour la finale de la coupe des Comores au niveau de Ngazidja face aux Moroniens de l’Us Zilimadju. Cette première demi-finale s’est soldée par le score étriqué d’un but à rien.

Malgré ses multiples occasions gâchées, sa belle prestation et sa domination, les Verts de la capitale ont été mis à terre par leurs voisins du centre, les Bleus de Vuvuni. Dans ce match qui a débuté avec une certaine agressivité de part et d’autre, aucune de ces deux adversaires n’a pu prendre le dessus en première période.

Il a fallu le retour de ces deux formations des vestiaires pour voir l’attaquant de Vuvuni, Ahmed Ali Soilihi alias Tchenko ouvrir le score à la 60e minute. Le tableau de buts ne variera plus jusqu’à la fin de la partie, dirigée par l’arbitre Djabir Abdoul Gamal dit Bachegué.

Au terme de la rencontre, le onze rentrant de “Bonbon ndjema”, le surnom de l’Us Zilimadju, ont pris le chemin des vestiaires tous déçus. Leur entraineur, Zainoudine Msoili, a pris le temps de reconnaitre sa défaite devant la presse. «Je suis battu.

Et c’est comme ça le football. Malgré notre domination, on n’a pas été décisif devant les buts adverses. Nous n’avons pas pu exploiter nos occasions face au gardien de Vuvuni alors que nous avions les éléments nécessaires pour y parvenir. Manifestement, ce n’était pas notre jour de chance», a déploré le technicien.

Arbitre agressé et après ?

De l’avis de la formation de Vuvuni, par contre, sa victoire a été tout simplement “logique”. En football, «on risque toujours de payer cher si on gâche ses occasions. Nous avons été réalistes devant les buts de Bonbon ndjema, profitant d’une bonne contre-attaque. Tchenko a su faire son boulot. Nous avons joué très bas, mais c’était normal car on fait face au vent durant la première période», a soutenu le jeune attaquant de Vuvuni, Nassur Mohamed.

Enfant des Comores, qui fêtera ses 51 ans cette saison, disputera sa seconde finale régionale de la coupe des Comores après 2010. Alors qu’il évoluait en deuxième division, Vuvuni s’était hissé au sommet du football de Ngazidja en battant en finale Apaches club, alors en première division.

Mais «notre rêve ne s’était pas réalisé car on a perdu la finale nationale contre Steal nouvel de Sima. Cette année, nous espérons faire mieux», a ambitionné le meneur de jeu des Bleus de Vuvuni, Said Ali Mzé.

Durant les dernières minutes de la rencontre, la tension est montée entre les deux adversaires. Les deux équipes ont écopé d’une dizaine de cartons jaunes dont un contre le buteur pour avoir enlevé son maillot après sa réalisation.

Des contestations de part et d’autres ont été relevées contre le juge central du match, Djabir Abdoul Gamal, qui va recevoir les coups d’un membre de l’Usz, sorti de son banc de réserve. Le geste a ému tous les spectateurs présents au stade dont le colonel et vice-président de la Fédération de football des Comores, Youssouf  Idjihadi.

 

C’est incroyable de voir des gestes pareils après un match opposant des clubs de l’élite,

 

regrette un commentateur sportif de Radio Comores présent au stade. Aussitôt après que la situation ait été maitrisée, le stade a été envahi par des éléments du Volcan club de Moroni. Cette autre équipe de la capitale disputera cet après-midi à 15h 00, la seconde demi-finale contre Elan club de Mitsudje.

Après avoir suivi le match depuis la tribune Vip, son vice-capitaine, Mounir Moussa, a lancé : “Nous ne sommes pas encore en finale et nous aurons quatre-vingt-dix minutes pour nous qualifier. Ça serait un bon challenge pour nous de disputer la finale contre Enfants des Comores».

Aujourd’hui, les Vuvuniens seront, à leur tour, présents à la tribune officielle pour disséquer le jeu de celui qui sera son prochain adversaire. Rendez-vous demain sur les mêmes colonnes, pour découvrir le prochain vis-à-vis de Vuvuni.

Commentaires