logo Al-Watwan

Le premier journal des Comores

Réunion extraordinaire de la Cjsoi à Maurice : Les Comores sont contre une transformation du statut de la participation de Mayotte aux jeux

Réunion extraordinaire de la Cjsoi à Maurice : Les Comores sont contre une transformation du statut de la participation de Mayotte aux jeux

Sports |  | Elie-Dine Djouma

image article une
A cette rencontre de la Commission de la jeunesse et des sports de l’Océan indien, Les Comores vont s’opposer à une évolution du statut de Mayotte dans le sens voulu par les autorités françaises installées sur cette île. Cette position de principe et, par ailleurs, conforme au droit international du gouvernement et des sportifs comoriens n’est un secret pour personne. Le ministre Salime Mohamed Abdérémane et Abdallah Mzé Msa, qui représentent leur pays à cette réunion, pourront-t-ils mener à bien ce combat?

 

Les Comores vont prendre part, aujourd’hui et demain à Maurice, à une réunion extraordinaire des ministres de la Commission de la jeunesse et des sports de l’Océan indien. La rencontre est organisée par la Cjsoi dans le but de réviser sa charte des jeux. Cette nécessité intervient après les multiples incidents qui seraient du à des «mauvaises interprétations» de cette dernière. Mais aussi, l’offensive menée par les autorités françaises installées sur l’île comorienne de Mayotte pour tenter de transformer le statut de membre observateur de cette île en celui de membre à part entière. On se souvient que lors de la dernière réunion de cette institution sportive et culturelle, en 2016 à Madagascar, la même proposition française était revenue sur la table et a été rejetée.
«Si Moroni tient à la révision de la charte, la capitale de l’Union des Comores rejette toute révision du statut de Mayotte», affirmait-on, hier encore, au ministère comorien des Sports.

 

«Mayotte peut faire partie de notre institution mais pas en tant que membre à part entière et devra, par conséquent, participer aux jeux et autres activités de la Csjoi toujours sans drapeau ni hymne»


Les Comores seront représentées à cette réunion extraordinaire des ministres par leur ministre des sports, Salime Mohamed Abdérémane, qui sera assisté par l’inspecteur général de la jeunesse et des sports, Abdallah Mzé Msa alias Mazo. Les deux délégués sont à Port Louis, capitale mauricienne, depuis avant-hier lundi. Selon le conseiller technique du ministre de la Jeunesse et des Sports, la mission de son ministre est claire. Il se rend à cette réunion avec la ferme intension de proposer à ses collègues le maintien du statut actuel de Mayotte aux jeux et au sein de la Cjsoi. «Mayotte peut faire partie de notre institution mais pas en tant que membre à part entière et devra, par conséquent, participer aux jeux et autres activités de la Csjoi toujours sans drapeau ni hymne», a tenu à préciser Mouhamadi Attoumane. Les autorités françaises de Mayotte, elles, se rendent à Maurice dans l’espoir qu’elles regagneront l’île auréolées d’une nouvelle couleur au sein de la Cjsoi. Il faut savoir que la réunion des ministres sera présidée par le patron de la Csjoi, le docteur Jean Anicet Andriamosarisoa qui n’est autre que le ministre des sports de Madagascar.


Ces assises extraordinaires doivent pouvoir confirmer l’unique candidature de Djibouti pour l’organisation des dixièmes jeux de la Cjsoi. Mais, insiste le quotidien malgache La Dépêche, «elle est organisée également pour régler cette question de Mayotte qui mine la bonne évolution et progression des grandes compétitions sportives de la région».


Les Comores vont, sans doute, s’opposer fermement à une évolution du statut de l’île dans le sens voulu par les autorités françaises installées à Mayotte. Cette position de principe et conforme au droit international du gouvernement et des sportifs comoriens n’est un secret pour personne. Le ministre Salime Mohamed Abdérémane et Abdallah Mzé Msa pourront-t-ils mener à bien ce combat? Wait and see…

Commentaires