logo Al-Watwan

Le premier journal des Comores

Après une interruption pour «fraude» présumée, le scrutin a repris à Chamle

Après une interruption pour «fraude» présumée, le scrutin a repris à Chamle

Elections 2019 | -   Elie-Dine Djouma

image article une
A Chamle ya Mbude, au nord de Ngazidja, les opérations dans l’unique bureau de vote local ont été interrompues pendant plus d’une heure entre 10h30 et aux environs de midi. Les assesseurs ont bloqué le vote « pour cause de fraude » présumée.

 

L’assesseur Ahmed Said Moissi a été à l’origine de cette interruption. Il a signalé "une anomalie dans deux bulletins de l’élection présidentielle", alors que le président du bureau de vote a autorisé qu’ils soient mis dans l’isoloir, a décrit le membre du bureau de vote, Moustoifa. L’électeur lui ait fait part de l’anomalie, selon toujours la même source, mais le président "lui aurait permis de voter avec deux bulletins pour la présidentielle et un pour l’élection du gouverneur".

 

Cette scène qui s’est déroulée dans le bureau ouvert au sein du marché du village a été bien suivie. "Je ne ferais aucun commentaire tant que la situation ne se sera pas apaisée", a dit à Al-watwan le président du bureau de vote, Elarif Msaidié.

 

Durant l’incident, l’assesseur Ahmed Saïd Moissi a été arrêté par les forces de l’ordre, sur ordre du membre de la Commission électorale indépendante communale, Saïd Youssouf, avant d’être relâché. Le vote a repris son cours quelques temps plus tard dans une atmosphère tendue.

 

Edd

Commentaires