logo Al-Watwan

Le premier journal des Comores

Double scrutin du 24 mars : Le ministre de l’Intérieur salue la maturité de la population comorienne

Double scrutin du 24 mars : Le ministre de l’Intérieur salue la maturité de la population comorienne

Elections 2019 | -

image article une
Faisant le bilan du déroulement du scrutin, le ministre de l’Intérieur en charge des élections a déclaré que «le vote s’est bien déroulé dans l’ensemble du territoire national et que les Comoriens ont voté librement». Toutefois, il a reconnu le saccage d’urnes dans certains bureaux de vote, qui selon lui, «n’est pas de nature à entacher la sincérité du scrutin».

 

À trois heures de la fermeture des bureaux de vote, le ministre de l’Intérieur, en charge des élections, a tenu une conférence de presse à son bureau, pour dresser le bilan du déroulement du premier tour du double scrutin tenu hier dimanche. Mohamed Daoudou a indiqué que «le scrutin du 24 mars s’est bien passé dans l’ensemble des trois îles» sous administration comorienne, dont l’ensemble de la population «s’est exprimé librement conformément au code électoral qui régit les élections dans le pays».


Le ministre a tenu précisément à saluer «la maturité» des Comoriens «qui n’ont pas cédé à la manipulation et à l’appel à la violence de certains candidats de l’opposition», mais «qui ont tenu à exercer leur droit civique dans le calme et la transparence absolue». Au niveau de l’île de Ndzuani, le ministre des élections dresse un bilan positif, ainsi qu’à Mwali où «après les incidents signalés et les dispositions prises par la commission électorale nationale insulaire (Ceni), le vote s’est déroulé dans le calme». Quant à Ngazidja, le ministre a souligné que le processus se déroulait dans la normalité jusqu’à l’après-midi, «lorsque des candidats de l’opposition ont fait appel à la violence». «Ainsi, certaines villes et villages où sont originaires certains candidats ont procédé à des saccages des urnes», a reconnu le patron des élections selon qui «ces bureaux de votes saccagés ne sont pas de nature à entacher la sincérité du double scrutin», car pour lui, la large majorité des Comoriens s’est exprimé «librement».


Le ministre de l’Intérieur a accordé une mention spéciale aux forces de l’ordre pour leur professionnalisme, mais également «pour avoir sécurisé le scrutin sans incidents ; à part deux personnes blessées, dont une du côté des forces de l’ordre et un membre de bureau de vote à Ngazidja». Le ministre a tenu à souligner qu’au niveau de Ndzuani et Mwali, les résultats ont été déjà acheminés dans les sièges de la Ceni, pendant qu’à Ngazidja, les opérations de dépouillement se poursuivaient hier tard dans la soirée. Le patron de la sécurité nationale a tenu à informer que les déclarations faites par certains candidats de l’opposition, «qui ont fait appel à la violence», ne seront pas passées inaperçues, mais à l’en croire, «la justice fera son travail pour que chacun réponde à ses propos et actes».
Aa

Commentaires