logo Al-Watwan

Le premier journal des Comores

Mwali : Said Baco Attoumane et Mohamed Said au second tour

Mwali : Said Baco Attoumane et Mohamed Said au second tour

Elections 2019 | -

image article une
La grande question reste l’éventuelle participation au deuxième round du candidat Said Baco Attoumane officiellement soutenu par la coalition de l’opposition qui semble décidée à boycotter la suite du processus. Une position qui est loin de faire l’unanimité chez les militants et sympathisants du député Said Baco qui voient en ce deuxième tour une aubaine pour leur champion d’investir le palais de Bonovo.

 

Le deputé Said Baco Attoumane et Mohamed Said Fazul sont en ballotage à Mwali, d’après les résultats provisoires proclamés par la Commission électorale indépendante insulaire (Ceii). Le premier a recueilli 36.31% des suffrages exprimés alors que le second a récolté 35,14%. Les autres candidats complètent la marche : Dr Djabir Abdou avec 11.82%, Loutfi Attoumane avec 8.89%, et enfin l’ancien ambassadeur des Comores en Libye, Said Ali Dahalane avec 7.84%.


La grande question reste l’éventuelle participation au deuxième round du candidat Said Baco Attoumane officiellement soutenu par la coalition de l’opposition qui semble décidée à boycotter la suite du processus. Une position qui est loin de faire l’unanimité chez les militants et sympathisants du député Said Baco qui voient en ce deuxième tour une aubaine pour leur champion d’investir le palais de Bonovo.
Un cadre du parti ayant requis l’anonymat a confié ce matin que «la direction de campagne est en train d’étudier toutes les éventualités sauf un retrait, quitte à aller au clash avec la direction générale (…). Nous avons une occasion en or d’occuper  Bonovo et nous ne sommes pas disposés à faire aucune concession». Sauf qu’un autre membre de l’équipe de Campagne de Baco semble partagé, craignant un scenario à la fois contreproductif et suicidaire.


Du côté de la Mouvance, on retrousse les manches. L’idée d’affronter Said Baco Attoumane enthousiasme les sympathisants et l’état-major de l’Amp. Un haut cadre de la Mouvance nous confirme que «bien que nous nous attendions à rafler la mise dès le premier tour, toutefois l’idée d’affronter Goli (le nom populaire de Said Baco) est une occasion rêvée pour tous nos sympathisants», dit-il. Si, jusqu’à maintenant, la Mouvance présidentielle au niveau de l’île n’a pas encore réagi officiellement pour ce duel au sommet qui s’annonce palpitant en entendant la confirmation de la Cour suprême, ses militants et sympathisants continuent de jubiler la victoire de leur «Imam», le colonel Azali Assoumani.
En entendant l’ouverture officielle de la campagne du second tour, les tractations en coulisse commencent pour les éventuels ralliements. Rappelant que les scores plus qu’honorables des autres candidats font d’eux, des potentiels maîtres pour les prochaines échéances du 21 Avril prochain. Pendant ce temps, aucune décision ne semble être prise pour le moment pour une éventuelle participation de l’opposition au second tour. Les électeurs de Baco sont plus que jamais littéralement condamnés à la position de l’Updc avant d’investir les quatre coins de l’île et au moment  où ceux de la Mouvance sont d’ores et déjà en ordre de bataille.

Ahamada Combo YASSINE

Commentaires