logo Al-Watwan

Le premier journal des Comores

Sitti Farouata Mhoudine à Mvuni ya Bambao : Ce pays appartient aux hommes et aux femmes

Sitti Farouata Mhoudine à Mvuni ya Bambao : Ce pays appartient aux hommes et aux femmes

Elections 2019 | -

image article une
«Il est temps que les femmes prennent les choses en main. Ce pays appartient aux hommes comme aux femmes. Nous devrions nous montrer à la hauteur de nos responsabilités», a déclaré la candidate au gouvernorat de Ngazidja, Sitti Farouata Mhoudine, lors de son meeting à Mvuni ya Bambao.

 

La Mouvance présidentielle a tenu hier, lundi, à Mvuni ya Bambao, le deuxième meeting de la candidate Sitti Farouata Mhoudine, en présence du président fraichement réélu, Azali Assoumani, et du gouverneur élu de Ndzuani Anissi Chamssidine, mais également des autorités, des notables, de hauts cadres du pays ainsi qu’un parterre des femmes de la région de Bambao.
Apres le discours du grand notable  Aboubacar Soilihi  qui a clamé l’engagement des habitants de la région de Bambao à voter massivement la candidate, le directeur de campagne, au niveau de Bambao, Said Salim Dahalane, a multiplié ses appels aux habitants de Bambao et de Ngazidja à voter massivement Sitti Farouata, le 21 avril prochain.  A son tour, le directeur national  de campagne de l’Alliance de la mouvance présidentielle (Amp), Houmed Msaidie, a ironisé aux détracteurs qui disent qu’une femme ne doit pas être gouverneur de Ngazidja. «Il y a quelqu’un qui prétendait se baser sur les traditions des îles et qui a annoncé que Ngazidja ne peut pas être dirigé par une femme. Il a oublié que sur notre pays, mais surtout cette île de Ngazidja, la femme est une reine», a-t-il rappelé avant de dire que Sitti Farouata Mhoudine a le plein droit d’être gouverneure de Ngazidja.


Pour le ministre des Finances et du Budget, Said Ali Said Chayhane, le moment de mettre fin a ce débat de genre est arrivé. «Il est temps que le débat du genre prenne fin. Le fait que Sitti Farouata est une femme n’est pas un problème. Est-ce débat ne devrait plus être d’actualité en 2019.  C’est un débat sans fondement, qui n’a plus de place dans le monde actuelle où partout dans les grands pays, les femmes prennent le devant de la scène politique», tranche l’argentier. «Je rappelle que le seul guide (imam) de notre pays s’appelle Azali Assoumani, donc les autres sont des suiveurs (ma’amouma). Que ça soit gouverneur, ministre, directeur ou autres, nous sommes tous sous les ordres du chef de l’Etat. Et les Comoriens ont déjà fait leur choix pour leur pilote. C’est Azali Assoumani», dira Chayhane avant de démontrer l’amour de la région de Bambao pour le président Azali. «Je sais que cette région de Bambao aime beaucoup le président. Les résultats du premier tour de l’élection peuvent le témoigner. Je sais que tous ceux qui ont voté Azali Assoumani au premier tour voteront pour Sitti Farouata Mhoudine. Et le 21 avril prochain Sitti Faourouata et Mohamed Said Fazul vont rejoindre Anissi Chamssidine et Azali Assoumani pour construire le pays», a-t-il lancé.


De son côté, la candidate Mhoudine Sitti Farouata a tenu à remercier d’abord les habitants de la région de Bambao pour leur confiance au premier tour. Elle les  a appelés à multiplier encore les efforts afin de voter massivement pour elle le 21 avril 2019. Elle a ensuite prôné la paix dans l’île et dans le pays. «La paix est très importante pour le développement du pays. Je vous invite tous à vous battre pour que la paix et la cohésion sociales règnent dans notre pays. Je vous prie de commencer dans vos foyers, dans vos quartiers, dans vos localités». Sitti Farouata reviendra sur la responsabilité de la femme dans les décisions du pays.  «Il est temps que les femmes prennent les choses en main. Ce pays appartient aux hommes comme aux femmes. Nous devrions nous montrer à la hauteur de nos responsabilités.», conclura-t-elle.

Chamsoudine Saïd Mhadji

Commentaires