logo Al-Watwan

Le premier journal des Comores

Diplomatie : Robert Yamate élevé au grade de Chevalier de l’ordre du Croissant vert des Comores

Diplomatie : Robert Yamate élevé au grade de Chevalier de l’ordre du Croissant vert des Comores

Politique | -   Dayar Salim Darkaoui

image article une
L’ambassadeur des États-Unis auprès de l’Union des Comores, Robert T. Yamate, a été élevé au grade de chevalier de l’ordre du Croissant vert des Comores par le président de la République, Azali Assoumani. Une distinction réservée à ceux qui ont servi la Nation comorienne. Le président de la République a, dans son allocution, salué les efforts que le diplomate a déployés “en faveur de la consolidation des liens de fraternité et d’amitié qui unissent les Comores aux États-Unis d’Amérique”.

 

Arrivé au terme de ses trois années de mandat, l’ambassadeur des États-Unis auprès de l’Union des Comores, Robert Yamate, a été élevé par le président de la République, Azali Assoumani, au grade de Chevalier de l’ordre du Croissant vert des Comores.

La cérémonie s’est déroulée hier mardi, dans la matinée, au palais de Beit-Salam. Dans son allocution, le président de la République a tenu à souligner les efforts que le diplomate a déployés depuis son accréditation dans notre pays, ce “en faveur de la consolidation des liens de fraternité et d’amitié qui unissent les Comores aux États-Unis d’Amérique”.

Il a fait part de toute sa satisfaction vis-à-vis du travail accompli par l’ambassadeur pour “favoriser l’approfondissement des relations diplomatiques et l’élargissement de la coopération bilatérale entre nos deux pays”.


“Je me sens Comorien”

Au-delà de la diplomatie, Azali Assoumani a salué un homme qui “a su tisser des liens de fraternité avec les Comoriens” et qui a, en toute circonstance, poursuivi inlassablement l’action initiée par ses prédécesseurs en

 

accompagnant le gouvernement comorien dans la mise en œuvre de la politique engagée en faveur du développement des Comores et de l’épanouissement de son peuple, et surtout de sa sécurité.

 

Le président de la République a émis le vœu, au moment où s’achève la mission de Robert Yamate, de voir son successeur poursuivre l’œuvre qu’il a accomplie dans notre pays.

“Les Comoriens aspirent aujourd’hui à consolider les acquis de la réconciliation nationale et de la démocratie, à la sécurité, à la préservation de leurs mœurs basées sur la tolérance et le vivre ensemble. Les Comoriens veulent travailler pour le développement et l’émergence de leur pays. Ils y croient et ont confiance en leurs ressources, aux potentialités formidables dont recèle notre pays. Mais ils ont également besoin de leurs partenaires parmi lesquels les États-Unis d’Amérique ainsi que leurs amis dont vous faites bien partie”, affirme-t-il.

 

 

Azali Assoumani a ainsi appelé l’ambassadeur à jouer le rôle d’avocat de l’Union des Comores partout où il sera dans le cadre de ses nouvelles missions dont il espère “succès et réussite”.

Après avoir reçu sa distinction, l’ambassadeur des États-Unis a adressé ses “chaleureux remerciements” au président de la République. Il s’est réjoui des “relations spéciales qu’entretiennent l’Union des Comores et les États-Unis d’Amérique”, et exprimé son bonheur de représenter le peuple américain aux Comores.

 

Je me sens Comorien. J’espère être l’avocat des Comores, dit-il.


Robert Yamate a réitéré la volonté des États-Unis d’entretenir les “bonnes relations” entre les deux pays et d’”améliorer la coopération qui existe maintenant pour l’avenir des Comoriennes et des Comoriens, surtout les jeunes”.

“Mon seul regret est de n’avoir pas pu passer plus de temps avec vous ici aux Comores”, laisse-t-il entendre.


Commentaires