logo Al-Watwan

Le premier journal des Comores

Mokgweetsi Masisi reçu par le président Azali Assoumani

Mokgweetsi Masisi reçu par le président Azali Assoumani

Politique | -   Dayar Salim Darkaoui

image article une
“S’il y a un pays qui a un bel exemple à nous donner, c’est bien le Botswana”, dira le président de la République, Azali Assoumani, lors de la visite de courtoisie du président botswanais Mokgweetsi Masisi. Il a été question, entre les deux chefs d’Etat, du raffermissement des relations entre les pays membres de la Sadc et de la coopération bilatérale. Le tout nouveau président du Botswana a affiché son souhait d’accompagner les Comores vers l’émergence à l’horizon 2030.

 

Le président de la République du Botswana, Mokgweetsi Masisi, a effectué hier mardi une visite de courtoisie aux Comores dans le cadre de sa tournée dans les pays membres de la Sadc (Communauté de développement d’Afrique australe). Il a été reçu à sa descente d’avion, sur les coups de 14 heures, par le président de la République, Azali Assoumani, accompagné entre autres du chef d’Etat-major, Youssouf Idjihadi. Les deux chefs d’État ont assisté, côte à côte, à l’interprétation des hymnes nationaux par la fanfare de l’armée nationale, avant de se diriger vers le pavillon présidentiel de l’Aéroport international Moroni prince Saïd Ibrahim (Aimpsi).


Mokgweetsi Masisi a été dans la foulée reçu au palais présidentiel de Beit-Salam,où il s’est entretenu avec son homologue comorien. Au terme de leurs discussions, les deux hommes se sont livrés à la presse. Premier à prendre la parole, Azali Assoumani a souhaité de prime abord la bienvenue aux Comores à “(son) frère président du Botswana”. Il s’est étalé ensuite sur leurs discussions, lesquelles ont porté sur la Sadc et la coopération bilatérale. “Nous nous sommes mis d’accord qu’à partir d’aujourd’hui nos deux pays vont collaborer dans l’intérêt des deux pays et celui de l’Afrique”, déclarera-t-il.

Tirer des leçons

Azali Assoumani espère tirer les leçons de cette visite pour que les Comores puissent aller de l’avant, atteindre l’objectif de l’émergence avec l’appui de tous les pays de la Sadc, et du Botswana en particulier. ”Là ou on veut aller on a besoin de pays pour nous accompagner. Et s’il y a un pays qui a un bel exemple à nous donner, c’est bien le Botswana. Cela, ce n’est pas moi qui le dis. Tout le monde le sait. Et on en a discuté. Nous nous sommes convenus de collaborer dans le sens de l’émergence. Que ce soit au niveau de la démocratie, de la bonne gouvernance et même des investissements”, poursuit-il.


Mokgweetsi Masisi a commencé de son côté par adresser ses remerciements au président de la République pour “l’accueil chaleureux”. Rappelant qu’il a été investi le 1er avril dernier en tant que 5e président du Botswana, il laisse entendre que “c’est un devoir pour nous de venir jouer notre rôle, renforcer, raffermir les relations entre les pays membres de la Sadc, apporter notre solidarité et renouveler notre engagement envers le président et son peuple”.  En termes d’opportunités d’ivestissement, il citera  le comerce, les transports et le tourisme.

Une opportunité à saisir pour le président Azali Assoumani. “Notre pays compte 600.000 habitants. Moins d’operateurs viendront ici, s’ils n’ont pour cible que le marché comorien. Si nous sommes dans des structures avec des relations qui font en sorte qu’en investissant aux Comores,on puisse aussi réinvestir dans les autres pays, l’investisseur qui viendra va compter non pas 600.000, mais 600 millions d’habitants. Ce qui est tres attractif par rapport aux operateurs. C’est unmarché assez conséquent”, explique-t-il.


Commentaires