logo Al-Watwan

Le premier journal des Comores

Forum des cadres pour la Paix : La paix n’a pas de prix, préservons-la

Forum des cadres pour la Paix : La paix n’a pas de prix, préservons-la

Société | -

image article une
«Nous condamnons sans réserve tout acte de violence et de déstabilisation pouvant nuire à la paix dans notre pays», dixit l’ancien ministre de la justice, Abdoulbar Youssouf, dans un point de presse au Retaj.

 

Le Forum des cadres nationaux pour la paix et le développement a invité les journalistes, samedi 6 avril 2019 à l’hôtel le Retaj, pour condamner les actes de violences perpétrés ces derniers temps dans le pays. Il a, par contre, exprimé ses satisfactions suite à la réélection du président Azali Assoumani et ont par la suite présenté leur félicitation au chef de l’Etat. Dans son intervention, l’un des hauts cadres du mouvement, l’ancien ministre de la Justice, Abdoulbar Youssouf, a montré l’importance de la paix sur le développement d’un pays.
«La paix n’a pas de prix, préservons-la comme nous le faisons», dira-t-il avant d’annoncer que «le Forum condamne sans réserves tout acte de violence et de déstabilisation pouvant nuire à la paix dans notre pays». L’ancien préfet de Mitsamihuli Mbude a insisté sur le maintien de la paix dans les îles. Il a invité les Comoriens à réagir par des actes de paix et de concordance. «Il ne suffit pas de dire que nous voulons la paix, il faut le montrer et le démontrer», a-t-il souligné, citant la célèbre expression du père de l’indépendance de la Côte d’Ivoire, Felix Houphouët-Boigny : «la paix n’est pas un vain mot, mais c’est un comportement».


Abdoulbar Youssouf a, par ailleurs, expliqué les liens entre la paix et le développement. «La paix est une priorité dans un pays. On ne peut pas réussir le développement sans la paix. Pour arriver à l’Emergence de notre pays, il faut se battre pour maintenir la paix et la stabilité. Nous ne pouvons laisser quiconque menacer la stabilité de notre jeune nation», a-t-il mis en garde, présentant cependant la satisfaction du Forum par rapport aux résultats des élections du 24 mars. «Le forum se réjouit des résultats écrasants qui ont confirmé l’élection du président Azali Assoumani et le gouverneur Anissi Chamsidine», lancera-t-il avant d’ajouter  que «le Forum appelle la grande majorité à redoubler d’efforts pour faire passer au deuxième tour Mhoudine Sitti Farouata et Mohamed Said Fazul».
De son côté, le chargé du programme et des relations extérieurs de ce Forum  des cadres nationaux pour la paix et le développement des Comores, Abdoulwahab Idarousse, a montré pourquoi le Forum avait choisi Azali Assoumani sur une liste de treize candidats. Pour lui, «Azali est le seul candidat qui a présenté un programme bien détaillé qui prend en compte les différents secteurs de développement de notre pays, mais aussi et surtout, Azali Assoumani est l’unique candidat qui a montré une vision (les Comores vers l’Emergence à l’horizon 2030). Le président Azali est un homme de parole est d’action. Il est le président de la continuité». Il a souligné l’engagement sans réserve de leur mouvement à lutter contre le Chiisme aux Comores. Pour lui, le chiisme est une «source de conflit et de déstabilisation et qu’il faut l’éradiquer».

Chamsoudine Said Mhadji

Commentaires