logo Al-Watwan

Le premier journal des Comores

Infrastructures aéronautiques / Les travaux d’entretien périodique du tarmac de Hahaya débuteront lundi prochain

Infrastructures aéronautiques / Les travaux d’entretien périodique du tarmac de Hahaya débuteront lundi prochain

Société | -   Ali Abdou

image article une
Après des mois d’échanges techniques entre l’entreprise chinoise et les responsables de l’Aéroport international Moroni prince Saïd Ibrahim (Aimpsi), les deux parties se sont convenues de procéder au démarrage du chantier d’entretien périodique de la piste d’atterrissage de Hahaya lundi prochain, 15 avril.

 

Prévus de démarrer en début de cette année 2019, les travaux d’entretien périodique de la piste d’atterrissage de l’Aéroport international Moroni Prince Saïd Ibrahim (Aimpsi) vont débuter au milieu de ce mois d’avril, plus précisément le 15 avril 2019. C’est ce qu’a annoncé le directeur général des Aéroports des Comores (Adc), Yasser Ali Assoumani. Il a rappelé que conformément au contrat signé entre le ministre des Finances et le représentant de l’entreprise chinoise, China Geo-Engineering, les travaux de ce chantier devaient démarrer au début de l’année, mais suite aux échanges entre les techniciens de la société adjudicataire et ceux de l’Aimpsi, les travaux ont connu «un retard justifié».

Un autre aéroport

Le patron des Aéroports a expliqué que l’entreprise Geo-Engineering a voulu que l’aéroport interrompe les mouvements de vols pendant une certaine période qui ne serait pas longue, en vue de mener à bien leurs travaux. Mais le gouvernement refusait de couper le pays au reste du monde. Il a soutenu que sans un autre aéroport capable de recevoir les vols régionaux et internationaux, il ne peut pas se permettre, ne serait ce qu’une semaine, d’interrompre le trafic aérien au départ et à destinations des Comores. Les deux parties sont parvenues à un compromis pour le démarrage du chantier à partir du 15 avril, sur la partie indépendante de la piste d’atterrissage. Il s’agit de la partie proche du pavillon présidentiel où les travaux ne vont, en aucun moment, impacter les mouvements des avions.
Le directeur de l’Adc justifie ce choix par la période de haute saison qui commence à partir du mois de juin prochain. Selon lui, durant cette période, dont les mouvements des vols se multiplient avec l’arrivée des plus gros appareils, les travaux vont se concentrer aux alentours du tarmac, qui ne vont pas déranger l’atterrissage des avions.

Le 10 décembre dernier

«Et c’est à partir du mois de septembre prochain, avec la réduction des mouvements des avions à l’aéroport de Hahaya, que l’entreprise va attaquer la piste d’atterrissage», explique-t-il. Il a précisé qu’à cette date, la société aura effectué une bonne partie du chantier. C’est le 10 décembre dernier (notre photo) que le ministre des Finances, Said Ali Said Cheyhane et le représentant de la société chinoise, Cgc, ont procédé à la signature d’un contrat pour l’entretien périodique de la piste d’atterrissage de l’aéroport de Hahaya long de 2900 mètres et de 45 mètres de largeur, d’après les données tirées du manuel d’exploitation de l’aérodrome (Manex). Le coût des travaux est évalué à hauteur de 1,400 milliard de francs comoriens, pour une durée d’exécution de 12 mois.
Le financement de ce projet est assuré, en sa totalité, par des fonds propres du gouvernement comorien.

Commentaires