logo Al-Watwan

Le premier journal des Comores

L’As Miracle n’a pas fait le poids face aux libyens d’Al-Ittihad

L’As Miracle n’a pas fait le poids face aux libyens d’Al-Ittihad

Société | -   Dayar Salim Darkaoui

image article une
Alors qu’il s’est montré à son avantage en première mi-temps et a manqué d’ouvrir la marque, le vainqueur de la coupe des Comores a été largement dominé pendant la seconde période et a encaissé huit buts à… rien. L’apprentissage a été plutôt dur, pour cette formation qui est à sa toute première sortie continentale. Après cette cruelle déconvenue, le représentant comorien n’est “pas certains de pouvoir, financièrement, assurer son déplacement à Tunis pour le match retour”.

 

Dure entrée en matière pour l’As Miracle. La formation de Maweni ya Bandrani, vainqueur de la Coupe et de la Super-coupe des Comores, n’a pas fait le poids hier, mercredi, au stade de Moroni, face aux libyens d’Al-Ittihad Tripoli, en tour préliminaire de la Coupe de la Confédération africaine de football. Un score sans appel de… huit buts à zéro.


Les hommes de François Ali Charkane se sont montrés, pourtant, à leur avantage en première mi-temps, semblant plus ou moins maîtriser les débats. Ils fourniront, dans ces quarante-cinq premières minutes, un jeu attractif fait de passes courtes et ponctuées par des incursions dans la défense adverse qui auront mis en difficulté «les Rois» de Tripoli. Par deux fois, ils passeront tout près d’ouvrir la marque. Bola ratait son face à face avec Murad Al Wuheeshi (31è), pendant que Nary voyait son tir passer au-dessus de la barre sur une claquette du gardien (41è). Les Comoriens ont manqué l’occasion de se mettre à l’abri en première mi-temps, puisque le manque de fraîcheur et d’expérience, à ce niveau-là, aura raison de leurs efforts.

Manque d’expérience et
de fraîcheur physique

C’est, en effet une équipe complètement émoussée qui revient des vestiaires. Elle est surprise dès la deuxième minute de la seconde période, sur corner, par un but de Mohamed Zaabia. L’avant-centre et capitaine des Rouges et blancs s’offrira un quadruplé (47è, 52è, 77è et 80è) dans cette seconde période à un sens. Salim Fathi (64è), Rabia Al Shadi (68è), Abdoulafi Al Abasi (84è) et Matase Masoudi, sur coup franc (87è), sont les quatre autres buteurs de ce match.
Le coach de l’As Miracle, François Ali Charkane dit Zola, a accusé un «manque d’expérience et de fraîcheur physique» de ses joueurs. «Les joueurs se sont beaucoup donnés en première mi-temps, en seconde ils n’ont pas su maintenir la cadence. Nous avons été dominés dans tous les secteurs. Les joueurs ont fait de leur mieux», dit-il rappelant toutes les difficultés que son équipe a eu à préparer ses matchs. «Nous ne sommes pas certains aujourd’hui de pouvoir, financièrement, assurer notre déplacement à Tunis pour le match retour. Nous déplacer jusqu’ici, à Moroni, a été déjà très compliqué pour nous», affirme-t-il.


A la place, l’assistant coach d’Al-Ittihad, Zemiti Farid, a vu une équipe de Miracle «très bonne techniquement» mais “desservie” par son «manque d’expérience» et son «déficit physique». «Nous avons eu du mal à entrer dans le match à cause de la chaleur. L’équipe adverse nous a mis en difficulté dans les quarante-cinq premières minutes, mais nous avons su réagir de la meilleure des manières au retour des vestiaires», devait-il déclarer. Le match retour est prévu le 5 décembre prochain à Tunis.


Commentaires