logo Al-Watwan

Le premier journal des Comores

Coelacanthes dames à la Cosafa cup : De cuisants échecs, des clans et des clashs à Port Elizabeth

Coelacanthes dames à la Cosafa cup : De cuisants échecs, des clans et des clashs à Port Elizabeth

Sports | -   Dayar Salim Darkaoui

image article une
L’équipe féminine de football des Comores vit la pire compétition de sa jeune carrière, à la coupe Cosafa en Afrique du sud. Rien ne va.

 

Lors de sa première sortie mercredi 31 juillet au Wolfson stadium de Port Elisabeth, elle a été écrasée par l’Afrique du sud sur le score sans appel de 17 buts à 0. Les Coelacanthes dames étaient sur la pelouse sans leur meilleure joueuse, Hairiat Abdourahamane. L’attaquante de Club maman était entrée en cours de jeu alors que le score était de douze buts à rien.Lors du second match, les filles de Choudjay Mandhui ont encaissé cinq buts à un, face à Madagascar. L’unique but des Vertes est une réalisation de Marie Waffat. Les Comoriennes disputent leur tournoi sans Nourdati Mohamed alias Kanté, qui faisait toujours partie de l’effectif. L’attaquante de Moya et meilleure joueuse du championnat 2018 a été, diraient certains, sacrifiée. La raison? “La concurrence était rude à son poste. Nous avons dû faire un choix”, a raisonné le sélectionneur Choudjay Mandhui. Son équipe compte douze joueuses expatriées et huit qui progressent à Ndzuani, Mwali et Ngazidja.


Le staff des Ceolacanthes n’arriverait pas à créer l’ambiance qu’il faut entre les joueuses. «Il laisse croire aux expatriées qu’elles sont les reines du groupe». Dans un tweet, Rabouanta s’est lâchée en attribuant la note de “0 sur 20” à sélection locale avant de traiter la fédération de “vraie honte”. “Elle est zéro au niveau du staff et est sans équipement”. Selon elle, les joueuses locales seraient retenues “par copinage”. “La fédération ne fait rien pour évoluer alors qu’elle bénéficie de toutes les aides nécessaires. Comment voulez-vous évoluer avec un tel carnage”, s’est interrogée la joueuse.


Les joueuses évoluant aux Comores digèrent mal le traitement que leur réserve l’un des membres du staff technique, Pascal Koutala. Le staff technique est composé de Choudjay Mandhui et Nadia Mourdi, entre autres. Les Comoriennes sont éliminées de la Cosafa cup édition 2019. Mais elles devaient jouer leur dernière rencontre hier à 13 heures de Moroni contre le Malawi. Elles auront alors disputé leur septième match officiel de l’histoire, après Comores vs Afrique du sud (0-13) des préliminaires de la coupe du Monden

Commentaires