logo Al-Watwan

Le premier journal des Comores

Jioi 2019 / Le Comité d’organisation s'attend à «une belle moisson»

Jioi 2019 / Le Comité d’organisation s'attend à «une belle moisson»

Sports | -   Dayar Salim Darkaoui

image article une
Le “Club Comores” se rend dans ces dixièmes Jioi dans l’objectif non seulement de briller, mais aussi de ramener le drapeau des Jioi 2023 à la maison.

 

Plus qu’une semaine avant l’ouverture officielle des dixièmes Jeux des îles de l’Océan Indien (Jioi) sur l’île Maurice. Hier jeudi, 12 juin, le vice-président du Comité d’organisation des jeux (Coj), Saïd Abdallah Salim, a convié la presse à une conférence à l’hôtel le Retaj à Moroni pour faire le point sur le second regroupement des athlètes et présenter les objectifs du “Club Comores” dans ces Jioi. Jusqu’ici retirés sur le site universitaire de Mvuni, les athlètes comoriens devraient quitter Moroni, le 17 juillet prochain, pour Port Louis. «Tout n’a pas été parfait, je le concède, mais le bilan est au total satisfaisant», s’est-il exclamé au terme de ces deux semaines de regroupement.
Toutes les sélections, ou presque, sont au complet. Il reste quelques athlètes expatriés «qui doivent nous rejoindre en cours de route».
Douze disciplines au total sont concernées : athlétisme, football, basketball, volley, tennis de table, boxe, haltérophilie, cyclisme, judo, natation, handisports et le volet jeunesse. «Tenant compte de la préparation et de l’état de forme des athlètes, je dirais que le club Comores est prêt. Je m’attends à une belle moisson», a-t-il poursuivi voulant rassurant.
La délégation comorienne comprend en tout deux-cent-dix-neuf membres, parmi lesquels l’quipe médicale, le Comité d’organisation des jeux, les présidents des fédérations sportives et des journalistes. Ces Jioi 2019, souligne Saïd Abdallah Salim, «ont un double intérêt. Nous avons à cœur de briller, mais aussi de ramener le drapeau des Jioi 2023 aux Comores». Tous les feux semblent au vert, s’agissant de ce second objectif. «Le rapport de la délégation, rendu il y a deux mois de cela, est plutôt concluant. Le pays dispose déjà d’une partie des installations, d’autres sont en projet. Le gouvernement ne lésine pas sur les moyens pour recevoir ces onzièmes Jioi. Je suis confiant», devait-il conclure. Verdict le 18 juillet

Commentaires