logo Al-Watwan

Le premier journal des Comores

Les Comores aux Jeux africains de la jeunesse / Trois disciplines... quatre athlètes…

Les Comores aux Jeux africains de la jeunesse / Trois disciplines... quatre athlètes…

Sports | -   Dayar Salim Darkaoui

image article une
Les troisièmes Jeux africains de la jeunesse (Jaj) auront lieu du 18 au 28 juillet prochains en Algérie. Quatre jeunes athlètes comoriens vont y participer : deux en athlétisme, un en haltérophilie et un autre en karaté. Ils vont disputer les places qualificatives pour les Jeux Olympiques de la jeunesse de Buenos Aires en Argentine.

 

Le Comité olympique et sportif des îles Comores (Cosic) a réuni la presse hier mercredi, 11 juillet, dans ses locaux sis à Moroni Oasis, pour annoncer la participation des Comores aux troisièmes Jeux africains de la jeunesse (Jaj), qui se dérouleront en Algérie du 18 au 28 juillet prochains. La délégation comorienne censée y prendre part est composée de huit personnes : quatre athlètes, deux coach, un chef de mission et une assistante. Les quatre athlètes sont repartis dans trois disciplines, à savoir deux en athlétisme (une fille et un garçon), un en haltérophilie et un autre en karaté. Le départ de ladite délégation pour Alger est programmé le dimanche 15 juillet. Les frais de déplacement, les équipements et les indemnités des athlètes sont à la charge du Comité olympique. L’ouverture des jeux est prévue le mercredi 18 juillet, avec comme enjeu la qualification pour les Jeux Olympiques (Jo) de la jeunesse en Argentine.


Si concernant l’haltérophilie et le karaté les athlètes vont se déplacer accompagnés de leurs coach, ce n’est pas le cas pour l’athlétisme. Ce qui n’a pas manqué d’irriter la Fédération comorienne d’athlétisme (Fca), laquelle aurait refusé de désigner les deux athlètes sollicités par le Cosic.
Le chef de mission, Mohamed Ali Papa, explique le choix de se passer d’un troisième coach par «le peu de moyens à dispositions» et «le souci de ne pas favoriser une discipline en particulier».

Objectif Buenos Aires

«Nous avons choisi d’amener des coach en haltérophilie et karaté pour équilibrer le nombre, à raison de deux par discipline», se justifie-t-il. Quant aux deux athlètes sélectionnés, après le désistement de la Fca, «il ne s’agit pas d’athlètes fantômes, comme certains le laissent entendre», mais, précise l’administrateur du Cosic, Hassane Mohamed Aboudou, il s’agit «d’athlètes licenciés qui ont participé aux derniers Jeux des jeunes de l’Océan Indien à Djibouti».


Cette compétition entre dans le cadre de la troisième édition de ces jeux réunissant les jeunes athlètes de moins de 18 ans du continent africain. Les deux premières éditions ont eu lieu au Maroc (2010) et au Botswana (2014). Les Comores y ont également participé pour des résultats plus ou moins mitigés. À Gaborone, au Botswana, elles avaient réussi à qualifier un athlète aux Jo de la jeunesse de Nanjing en Chine.


Cette troisième édition des Jaj regroupe environ 3.000 athlètes, âgés entre 14 et 18 ans, issus de cinquante-quatre pays, qui vont se disputer, dans trente-et-une disciplines sportives, les places qualificatives pour les troisièmes Jo de la jeunesse, prévus au mois de septembre à Buenos Aires, en Argentine.


Commentaires